Avec le soutien du Fonds européen de développement régional

WEBINAIRE : Histoires de gaufres en France et en Belgique : transferts culturels, interculturalité, devenir.…

Pour revoir l’intégralité du webinaire cliquez ici

Webinaire présenté le 9 décembre 2020 par l’équipe du projet Interreg-SIMILAR

Organisation pratique: Université de Lille: Thomas Beaufils et Cristina Longo (Maîtres de conférences)

Introduction par Pablo Decock, coordinateur du projet Interreg-SIMILAR (HOGENT Gand)

Le webinaire a connu un grand succès, avec pas moins de 112 participants en numérique, vu que la crise du Covid nous restreint au niveau des rencontres physiques.

L’évènement a été suivi de près par le dessinateur Vincent Rif qui, avec un magnifique esprit de perspicacité et d’humour, a pleinement réussi à retracer les lignes directrices de ce webinaire. Jugez-en par vous-même!

Les modérateurs Thomas et Cristina nous ont présenté tour à tour les différents intervenants : à commencer par Gilles Fumey professeur à la Sorbonne, éminent spécialiste de la géographie alimentaire. Vu son expérience, l’orateur idéal pour nous présenter une géo-historique de la gaufre. Des temps anciens et de la première galette cuite sur la pierre, en passant par le moyen âge, la transition du sucre de canne à celui de la betterave, arrivant à notre gaufre et aux dangers qui la menacent. Un futur compromis? Les temps changent, les nouvelles habitudes alimentaires visent à supprimer les sucres de notre alimentation. Les gaufres risquent de ne plus avoir la cote sur l’échelle du nutriscore.

Deuxième invité et lien par excellence avec le sujet du jour: Monsieur François Brigant, artisan gaufrier à Houplines, lien frontalier parfait avec la Belgique et ses gaufres flamandes. Initiateur du musée de la gaufre, il contribue au maintien de cet héritage culturel, trait d’union entre le passé et le présent. Il nous a donné une démonstration de la fabrication 100% artisanale de ses gaufres flamandes, de la pâte au gaufrier, fourrées à la gervoise, avec un parfum de canelle ou de pain d’épices…

Le professeur Marc Jacobs de l’université d’Anvers et de la VUB, spécialiste de l’héritage culturel, a poursuivi en marquant l’importance du label “Belgian waffle” de par le monde. Durant ses voyages en Asie, Corée du Sud, Japon il a pu retrouver nombre d’échoppes qui vendent nos gaufres, certifiées belges. D’autre part il nous a refait l’histoire d’un produit aux origines belges, ayant traversé l’océan. Preuve en sont les expositions internationales de Seattle (1963) et de New York (1965).

Pour terminer, Madame Jacqueline Vervoort, Grand Maître de la Confrérie de la Strème nous a éclairés sur la gaufre de Liège, au sucre perlé, non comparable, sous peine de blasphème, avec celle de Bruxelles. Elle a également mis en exergue l’importance du caractère social de la gaufre, sa convivialité, son histoire des grand-mères préparant pour enfants et petits-enfants des gourmandises en fin d’année.

Nos intervenants ont été suivis de près par notre dessinateur de service, Vincent Rif. Ses dessins, résument mieux que de longs discours la teneur du webinaire. Le succès de la formule nous encourage à penser à des initiatives similaires dans un proche avenir.

Si nous avions après coup à émettre une conclusion, elle pourrait être la suivante : quelle belle idée serait-ce de créer un label commun ou une appellation d’origine franco-belge afin de protéger les gaufres et d’imaginer un « Made in » transfrontalier spécifique.

Nous tenons à remercier tous les intervenants pour les points de vue qu’ils ont développés autour de ce thème de la gaufre, patrimoine historique, culturel et social, reliant la France, la Wallonie et la Flandre. Nos quatre intervenants forment un point de ralliement solide autour d’une certitude: il faut continuer de préserver ce produit, d’en assurer la pérennité à tous les niveaux : le régional, le terroir, le savoir-faire, le social, le culturel…

Merci à tous les participants pour leur intérêt.

Nous tenons à remercier tous les intervenants pour les points de vue qu’ils ont développés autour de ce thème de la gaufre, patrimoine historique, culturel et social, reliant la France, la Wallonie et la Flandre. Nos quatre intervenants forment un point de ralliement solide autour d’une certitude: il faut continuer de préserver ce produit, d’en assurer la pérennité à tous les niveaux : le régional, le terroir, le savoir-faire, le social, le culturel…

Un merci également à la Maison des Langues de Liège pour avoir accueilli dans ses bureaux Madame Jacqueline Vervoort et Vanessa Kint (Forem).

Un grand merci à l’ambassade de France en Belgique qui, par son soutien financier, à rendu possible cet évènement.

Un clin d’oeil, plein d’humour de Vincent Rif, nous mène à un dernier remerciement envers Interreg et son soutien pour l’entièreté du projet SIMILAR

Nous terminons par quelques clins d’oeil de Vincent Rif.

footer anchor