Avec le soutien du Fonds européen de développement régional

Droit

Objectif de cette rubrique

Pour définir la culture on peut utiliser la pyramide des besoins (selon Maslow, 1943). En bas, on a les besoins de base que nous partageons avec les animaux (manger, boire, dormir, etc.).
Tout en haut on trouve le besoin d’accomplissement de soi et en dessous des besoins psychologiques comme le besoin d’estime et celui d’appartenance et d’amour.
Mais entre cela se trouvent les besoins de sécurité et de sûreté. Cela correspond en gros à l’organisation de la société.
Chaque société est organisée pour satisfaire les besoins de ses membres d’une manière déterminée. Nous appelons cette organisation de la société « culture ».
Ce faisant, des institutions sont inventées et bien sûr également nommées. Pour cela des termes sont utilisés, ce sont des unités lexicales dont la signification est déterminée par les pouvoirs publics.
Jusque là, pas de problème, pourriez-vous penser, mais non ! Même si on reste dans la même langue, dans notre cas le français, ces termes peuvent avoir une signification différente. Le diable se cache dans les détails !

Source de l’image: wikipedia

Visée générale

En achetant et en vendant des produits alimentaires, il s’agit de relations. De relations avec ses clients, ses fournisseurs, ses salariés, avec les pouvoirs publics, etc.
Sur cette base on pourrait penser aux relations avec des personnes de droit privé d’une part et à celles avec des personnes publiques d’autre part. Mais cela semble être trop théorique pour le projet-Interreg. Peut-être vaut-il mieux distinguer les sujets pour les juristes d’entreprises et les indépendants de ceux qui peuvent concerner tout un chacun. En premier lieu nous pensons au consommateur qui se pose des questions sur les produits de l’autre côté de la frontière. En second lieu à celui qui a trouvé un emploi derrière la frontière.

Concrètement

On peut distinguer d’une part

  • les sujets pour le grand public
    et d’autre part
  • les sujets pour l’indépendant ou le juriste d’entreprise

Ce qu’il faut pas oublier pour être compris de l’autre côté de la frontière, ce sont les termes!

Bientôt ici davantage d’informations utiles

Prenez contact avec notre expert

Prenez contact pour avoir davantage d’informations. info@interreg-similar.eu.

footer anchor